iniziativa

Bienvenue sur mon blog

Archive pour avril, 2011


Marine Le Pen tente de faire sauter le verrou …

4 avril, 2011
actualitas montreal | Pas de réponses »

par Gérard BonPARIS (Reuters) – Marine Le Pen, qui tente de faire sauter le verrou autour de l’extrême droite française en jouant de son image, plus lisse et plus moderne que celle de son père, polarise désormais le débat politique.Encore prudents sur la capacité de la présidente du Front national à s’inviter au second tour de l’élection présidentielle de 2012, politologues et élus de terrain constatent que le vote FN ne semble plus inavouable. »Les résultats bruts obtenus par les sondeurs sont beaucoup plus fiables aujourd’hui, car les personnes interrogées osent dire qu’elles votent pour Marine Le Pen », estime ainsi le politologue Jean-Yves Camus.Un comportement susceptible d’expliquer les enquêtes – controversées – accordant 19% à 24% des intentions de vote à Marine Le Pen pour la présidentielle, alors que du temps de son père, le vote FN était régulièrement sous-estimé.Ces sondages montrent en tout cas que la France n’est pas à l’abri d’un second 21 avril en 2012, par référence à la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de la présidentielle de 2002.Des élus effectuant du porte-à-porte lors de la campagne des cantonales disent rencontrer de plus en plus d’électeurs leur confiant sans gêne leur intention de voter FN.Le député communiste Maxime Gremetz, qui se présente à Amiens (Somme), met ce comportement sur le compte d’une « exaspération extraordinaire » face à la politique de la droite et l’incapacité de la gauche à présenter un projet crédible. »Ils disent ‘on va voter Front national pour les emmerder tous’ », dit-il à Reuters, nuançant l’idée selon laquelle Marine Le Pen serait mieux perçue que son père par les ouvriers. »ELLE DICTE L’AGENDA »Dans Le Monde, le mois dernier, Nonna Mayer, du centre d’études européennes de Sciences Po, estimait que l’électorat de Marine Le Pen restait globalement le même que celui de son père bien qu’elle progresse chez les employés.Mais elle n’écartait pas le fait que le vote FN soit devenu plus avouable « parce que Marine Le Pen a réussi à adapter son discours de manière à ce qu’il choque moins » tout en appelant à ne pas exagérer sa progression.Pour le sociologue Sylvain Crépon, chercheur à l’université Paris-Ouest-Nanterre, la nouvelle dirigeante semble néanmoins en passe de rompre le « cordon sanitaire » placé par la droite classique et la gauche autour du FN. »La nouveauté, c’est que 49% des sympathisants UMP se disent dans des sondages prêts à des alliances avec le Front national, c’est lié à l’entreprise de « dédiabolisation’ », explique-t-il. »Les gens de la droite classique étaient très réticents.

A partir du moment où Marine Le Pen s’est démarquée de son père, notamment sur la Shoah, toute une frange de la droite classique dit qu’il n’y a plus de raison » de maintenir le cordon, dit-il.Le chercheur affirme avoir rencontré lors du congrès du FN de Tours, en janvier, de nouveaux militants sans lien avec l’ancienne extrême droite, certains venant de l’UMP ou issus de la classe moyenne. »Ce sont des jeunes qui ont adhéré récemment en l’écoutant à la télévision.

Ils disent ‘maintenant que c’est Marine, on peut s’engager’ », explique-t-il.DÉSENCHANTEMENT À DROITESelon Sylvain Crépon, Marine Le Pen a profité du « désenchantement » de l’électorat sarkozyste, dans un climat alourdi par les ‘affaires’ qui ont récemment défrayé la chronique dans un contexte de crise économique. »Sur l’identité nationale, les Roms ou la laïcité, la majorité a l’air de courir après Marine Le Pen et c’est elle qui dicte l’agenda », estime-t-il.Néanmoins, le chercheur reste prudent sur la possibilité de voir la présidente du FN bousculer la donne en 2012 « car le choix se fait souvent dans les dernières semaines ». »D’autant qu’à gauche, il n’y a pas encore de candidat officiel.

Mais Marine Le Pen peut encore progresser chez les électeurs « qui ne se sentent proches d’aucun parti, les ‘ninistes’ qui se disent ni de droite, ni de gauche », dit-elle.Édité par Yves Clarisse

Source:

http://www.boursier.com/actualites/reuters/marine-le-pen-tente-de-faire-sauter-le-verrou-autour-du-fn-82640.html

Banque national |
Agence de Voyage B.M Intern... |
rubriques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dolispessge
| formation conseil et certif...
| Blog du niveau intermédiaire